" On peut associer ce qui est culturel à ce qui est politique, mais on ne peut jamais réduire ce qui est culturel à ce qui est politique"
Edgard Morin sur RTS-2017
home
musiciens
photos
media
concerts
 
CD Poet(h)ic
Il viaggio
CD H2O CD Exil Strike off the wall
contact / dossier de presse
admin

VIA VALLESIA : STRIKE OFF THE WALLS !

Le nouveau projet de ViaVallesia demande un instrument de musique plutôt monumental, si possible éphèmère, sauf si l’instrument en question symbolise l’espoir… De ceux qu’on souhaite voir tomber, il en existe environ 25'000 km de par le monde. De ceux qui sont décorés pour symboliser les droits humains et le vivre ensemble, encore beaucoup trop peu en comparaison.

Le percussionniste américain Glenn Weyant a créé une pièce musicale qu’il joue, une fois par mois, sur le mur séparant le Mexique des Etats-Unis. Le nom de la pièce est explicite : FUCK THE WALL ! Il joue depuis 10 ans sur cet instrument qu’il qualifie ironiquement comme «  le plus grand et le plus cher au monde ». En y plaçant des objets vibrants, qui sonnent – strike -  il redonne vie à un mur qui symbolise la mort pour ceux qui ne peuvent le franchir. C’est sa manière d’honorer les hommes libres et de pointer du doigt ceux qui se barricadent plutôt que de vouloir partager.

ViaVallesia s’associera chaque année, le 10 décembre, journée des Droits Humains à l’action de Glenn en allant jouer des murs symboliques de ce côté de l’Atlantique. La performance sera annoncée et filmée, des montages seront postés sur YouTube. Chaque année, des musiciens supplémentaires viendront s’ajouter à la communauté des STRICKERS, ceux qui frappent mais aussi ceux qui souhaitent que soit définitivement prononcée la grève des murs de séparation et qu’on les abatte (STRIKE OFF).

Le 10 décembre 2017, Fabrice Vernay a joué à Belfast entre le quartier de Falls et celui de Shankill.

Glenn Weyant, dans le même temps, a également joué sur son instrument.

 

 

Mais auparavant, Fabrice a joué le mur de l’Espoir de Monthey lors d’une étape de la Marche pour les Réfugiés qui traversait la Suisse du 14 octobre au 10 décembre 2017.